Céline Peyraud - Psychologue clinicienne

Je reçois des enfants, des adolescents et des adultes, individuellement, en couple ou en famille.

Diplômée en Psychologie clinique et psychopathologie (M2 Université Toulouse II), je m’appuie sur ma formation initiale de sociologue (M2 Université Paris V) pour analyser et répondre aux demandes d’aide. Si la souffrance psychique est infiniment intime, elle résonne néanmoins avec notre société (inégalités, violences, exigences de performance, etc) ; ainsi, je suis attentive à l’environnement et aux facteurs sociaux dans lesquels se logent nos existences.

J’ai l’habitude de travailler en réseau et en étroite collaboration avec différents professionnels médicaux et paramédicaux pour l’orientation et le suivi. 

De plus, je suis spécialisée dans l’accueil des adultes, des adolescents et des enfants à haut potentiel cognitif et à l’accompagnement de leur entourage.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES A LA PRISE EN CHARGE PSYCHOLOGIQUE

  • Troubles anxieux
  • Troubles dépressifs ou états de tristesse
  • Traumatismes et événements dramatiques
  • Troubles à symptomatologie somatique
  • Troubles des conduites alimentaires
  • Adultes et enfants hauts potentiels (HPI)
  • Troubles du sommeil
  • Consommation pathologique de substances
  • Usage pathologique des jeux
  • Accompagnement psychopédagogique
  • Addictions
  • Aide et soutien aux aidants
  • Psycho-oncologie
  • Epuisement professionnel

PSYCHOPEDAGOGIE. Qu’est-ce qu’un travail avec un psychopédagogue par médiation culturelle ?

On a constaté que les enfants et adolescents en grande difficulté scolaire sont en prise avec un besoin d’immédiateté, de toute-puissance, de refus des limites : cela déclenche chez eux des sentiments parasites et des émotions excessives qui remettent en cause leur équilibre précaire. « C’est pour se protéger de ce dérèglement que ces enfants mettent en place un comportement et des stratégies qui leur permettent d’éviter le temps réflexif si important pour apprendre ». (S. Boimare). On parle d’empêchement de penser.
Des entrainements répétitifs renforcent souvent les stratégies d’anti-apprentissage en devenant des obstacles que ces enfants refusent d’enjamber. Il faut travailler à enrichir et sécuriser leurs représentations, et les entraîner à utiliser la démarche réflexive. En lisant et discutant, avec eux, des textes fondamentaux, il s’agit de formaliser leurs intuitions, de leur donner un cadre rassurant : pour savoir, il ne suffit pas de voir.